dimanche, septembre 25, 2005

Bilan d'incompétence

Voici déjà quatre mois que mon manuscrit "C'était l'année des C pour les chiens" a été envoyé aux éditeurs et il est temps, me semble-t-il, de faire un petit point quant aux résultats de cette requête.
- 21 éditeurs contactés (19 parisiens, 2 provinciaux).
- 16 réponses reçues à ce jour.
- 6 lettres types dans le style "nous vous remercions...malheureusement... bonne chance...distinguées."
- 3 lettres que j'appellerai les "oui mais non" plus vexantes que motivantes qui vous disent qu'ils ont déjà beaucoup de difficultés à publier leurs coups de coeur alors c'est pas pour publier des écrits vains.
- 4 lettres "voie de garage" du genre "vous vous êtes trompée de crémerie".
- 2 lettres sincères et rigoureuses où l'on sent bien que le comité de lecture à mouillé la chemise en lisant mon manuscrit (autant les citer, il s'agit des Editions Robert Laffont et du Dilettante).
On peut donc conclure que seulement 12% des éditeurs prennent la peine de lire les manuscrits qu'on leur envoie ou alors que 12% des comités de lecture prennent le temps de répondre de façon individuelle à chaque postulant.
Sachant que 9 manuscrits sur 10 sont refusés, on peut bien entendu imaginer la somme de travail que cela représente en terme de secrétariat mais qu'elle goutte d'eau financière comparée aux 1 million d'euros investi par Fayard pour soutirer Houellebecq à Flammarion!
Toutes ces réponses n'ont malgré tout pas réussi à me convaincre d'arrêter ma démarche d'aspirante romancière!
Le magazine Marie-Claire lance ces jours-ci un grand concours littéraire et, heureux hasard, le thème du manuscrit à leur adresser est exactement celui du mien! J'espère cette fois là ne pas passer inaperçue!
De toutes les manières, le seul mot d'ordre est de continuer à regarder la ligne bleue des Vosges en restant concentrée sur l'objectif. Mon second manuscrit est déjà entamé et j'attaque dans un mois des cours d'écriture en atelier .
Qui a dit que l'espoir faisait vivre?

7 commentaires:

Saoul-fifre a dit…

Tu n'as pas besoin d'en prendre, ce me semble, donc c'est toi qui les donnes, les cours d'écriture ?

chutney a dit…

Flatteur va ! Sans fausse modestie je sais bien qu'il me reste tellement de choses à expérimenter et à apprendre même si devenir romancier ça ne s'apprend pas. Les dialogues c'ets pas mon fort, ni les récits à la 3ème personne et puis j'aimerai avoir quelques ficelles pour me lancer sur les pas de grands auteurs régionaux ou de polars. Je ne suis encore qu'une laborieuse débutante comme on dit. Ca me permettra aussi de voir si les ateliers d'écriture méritent leur réputation et l'engouement actuel.

Tant-Bourrin a dit…

Ne pas lâcher le morceau. Se rappeler du type de Decca qui n'a pas signé les Beatles après leur audition. Ne pas se laisser abattre par le cul mité de l'Hector... heu... le comité de lecture. Se dire que c'est l'année en "C" pour les écrivains. Noter que "Chutney" commence par un "C" ! ;~)

Pascalou a dit…

Tu as raison! Go go go, Chutney!

Carlsberg Slim a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Carlsberg Slim a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
chutney a dit…

Monsieur Carlsberg Slim, je vous remercie d'avoir déversé votre agressivité sur mon blog. J'espère au moins que cela a pu soulager l'ulcère que la lecture de mon blog vous a occasioné. Ce qui est bien c'est que si je vous enerve vous n'êtes pas obligé de revenir me voir. Je n'insisterai pas pour vous retenir. Keep cool en tout cas et continuons de ne pas nous prendre au serieux. Adios.