vendredi, juillet 29, 2005

Paranouilla et tutti quanti


Les problèmes de sociétés sont comme autant de phénomènes de modes. Rappellez-vous des faits divers sur les tournantes qui peuplaient nos quotidiens et nos reportages télé il y a quelques mois. Bizarement on n'en parle dejà plus. Les tournantes auraient disparu avec la tendance espadrille de l'année dernière? On n'ose y croire...
Puis ce fut le tour de la schizophrénie de devenir hyper tendance. Les hopitaux psychiatriques semblaient peuplés de barjots sanguinaires comme si ils s'étaient reproduits entre eux ou bien qu'ils avaient tous suivi le même engouement pour le crime gratuit. Hyper fashion les schizo! Et puis pouf abracadabra les toqués du bocal parti avec l'eau du bain pour laisser place à la PARANOÏA. Super les paranos! En plus là c'est légal voire même hautement conseillé afin d'être trendy en société.
Vous pouvez bassiner les lecteurs avec vos angoisses à deux dragmes cinquante comme notre amie Sylvie Testud, obtenir le Big Brother Awards comme le très méché Ministre Philippe Doutes Blazés ou encore jouer à donf l'intelligentsia parisienne en achetant le numéro de Juillet du Magazine Littéraire. Vous surferez sur la vague du vogue à l'âme et ferez des envieux.
Et oui tout fout le camp ma brave dame. On nous dépossède de tout! Nos défauts intimes sont mis à l'honneur et jetés en pature aux médias. Bientôt qu'on nous encouragerait à consulter des spécialistes si on arrive toujours pas à se sentir concerné. Le normal devient l'anormal.
Dernier rempart à la connerie : on vient de refuser à Guy Georges le droit de vendre ses mémoires à une maison d'édition. Sur que les éditeurs lui feront plus de courbettes qu'à moi...
Après on parlera des problèmes de reinsertion des criminels.. Ah je vous jure!
Comme on dit dans ma verte Normandie : "Chacun dans son pré, les vaches seront bien gardées!" Julie qui s'en dedit!!

2 commentaires:

Saoulfifre a dit…

Merci pour ton lien, chutney, je la joue un peu cynique dans ce billet, mais c'est pour mieux cacher la grosse tendresse que j'ai pour cette gronchonne qui a un vrai caractère et qui sait ce qu'elle veut.
On fait comme on a dit, et... cochon qui s'en dédit !

chutney a dit…

Merci du fond du coeur pour le lien sur ton site qui renvoie vers la cadette! Si seulement je savais le faire sur mon blog! Je suis un vrai burnou en matière d'informatique! Si tu connais l'astuce je suis preneuse! Je suis si heureuse d'être la petite dernière!